Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Intégration technique

Intégration technique

Les outils de GED peuvent être considérés de plusieurs façons en matière d’intégration technique. D’une part, ils peuvent être considérés comme des applications à part entière, sans réels liens avec le système d’information en dehors de la gestion des utilisateurs et de l’ergonomie qui leur est proposée. Ou alors, ils sont considérés comme une brique d’un système plus global, où ils servent de stockage centralisé pour l’ensemble des fichiers d’une organisation.

Configuration de l’interface

Un outil de GED peut être très complet, mais offrir une interface qui ne convient pas aux utilisateurs ciblés. S’il est toujours envisageable, avec des solutions open source, de faire les adaptations directement sur le code de l’application elle-même, c’est au risque de rendre les mises à jour plus complexes. Certaines solutions répondent à ce problème en permettant de modifier leur interface par configuration ou via des outils dédiés.

 

Intégration applicative

L’intégration permet aux applications de gestion de contenu de s’intégrer, de converser avec d’autres applications, le plus souvent productrices ou utilisatrice de contenus.

A cette fin, plusieurs standards et technologies sont disponibles.

Les Web services

Les services REST et SOAP qui sont deux formats d'échange et d'exposition de fonctions métiers utilisés dans la création d'API Web.

Web services SOAP

Spécification utilisant le langage XML au format standard SOAP (Simple Object Access Protocol). Les Web Services permettent de réaliser des échanges entre un client et un serveur via le protocole HTTP. Les Web Services mettent à disposition un ensemble de point d'entrées métier (Endpoint) décrits dans un contrat au format standard WSDL (Web Services Description Language).

Web services REST

Plus simples et performants que la spécification SOAP, les services REST (REpresentational State Transfer) se limitent à l’utilisation du protocole HTTP pour les entrées-sorties. Ils ne sont pas contraints à utiliser XML comme langage et leurs échanges entre le client et le serveur sont moins verbeux que ceux de SOAP, ce qui les rend plus performants.

CMIS pour Content Management Interoperability Services

Il s’agit d’une norme émergente, probablement l’une des plus prometteuses depuis le JCR ou le Webdav pour homogénéiser les accès à une gestion de contenu, notamment documentaires. Cette norme consiste à proposer un accès technique homogène aux outils de gestion des contenus qui propose cette interface. En d’autres termes, cela permet qu’une application comme eZ Publish (CMS dédié à la conception de site Web) puisse exploiter les contenus stockés dans l’une des bases suivantes : Alfresco, Nuxeo ou Knowledgte Tree de façon agnostique.

Interfaces simplifiées

Une autre façon simple d’intégrer l’outil de GED dans le système d’information est de proposer une ou plusieurs interfaces utilisateurs simplifiées et limitées à une utilisation précise. On peut citer parmi les cas d’utilisations : l’insertion dans un portail ou une application métier, par exemple.

Les solutions proposant des frameworks de conception d’interface sont les mieux à même de répondre à ce besoin.

Portlets dans un portail

L’outil peut fournir un certain nombre de « portlets », composants qui s’installent sur un portail J2EE et qui donnent directement accès à certaines fonctionnalités.

Certaines applications de GED proposent nativement la « portletisation » (mise en portlet standard) de certains composants ou pages (tableau de bord, recherche ou navigation, par exemple).

Nous vous invitons à consulter le livre blanc Portail open source pour plus de détails sur ce sujet.

 

Mode SaaS

2009 a vu l’émergence de nombreuse solution en mode SaaS - Software as a Service – les applications de gestion de contenu, notamment de GED n’ont pas échappé à la tendance et on a vu l’éclosion du portage de différentes solutions de GED, notamment open source, sur le Cloud.

Ce mode permet d’appréhender les projets de GED sous un angle nouveau en voyant l’application comme un service et non plus comme une solution, le déploiement est plus simple, puisqu’industrialisé, souvent par l’éditeur lui-même. La contrepartie est que les développements sont souvent plus limités.

Ce type d’offre est encore souvent aujourd’hui vu soit comme une façon de lancer très rapidement un projet, puisqu’une infrastructure complète peut être montée en quelques heures, ou comme la première phase d’un projet plus ambitieux en se servant de l’instance de Cloud comme d’un projet pilote pour valider.