Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Vers une définition commune

Vers une définition commune

Comme on a pu le voir à travers la présentation des exemples précédents, la définition du terme Portail n’est pas triviale. Il est vrai qu’un portail peut avoir un périmètre plus ou moins important, ce qui fausse alors la définition à donner.

L’important à déterminer n’est pas le périmètre fonctionnel que couvre ou que peut couvrir un portail mais ce sont ses concepts fondamentaux, ses caractéristiques, qui conditionnent d’être ou pas un portail.

A ce titre, nous pouvons simplement définir un portail comme étant :« Un point d’accès unique, personnalisé et personnalisable aux ressources d’une organisation. » Ces « ressources » sont à prendre au sens large : il peut aussi bien s’agir de contenus, d’applications collaboratives ou métiers, de processus ou encore des personnes. Il est important de noter que les utilisateurs de ce « point d’accès » sont de différentes natures. Le portail peut être aussi bien au service des collaborateurs, des partenairesque des clients d’une entreprise.

Ces concepts fondamentaux « point d’entrée, agrégation de contenus, personnalisation » sont détaillés plus loin dans ce livre blanc.

Cette définition est essentielle pour définir les outils qui peuvent, ou non, répondre aux exigences des projets de types de portail. Précisons que les trois concepts fondamentaux sont indissociables. Un outil tel que SPIP peut offrir des fonctions partielles de points d’entrée ou d’agrégation de contenus mais pas de personnalisation, de sorte qu’il ne peut être utilisé pour bâtir des projets de type portail, même s’il s’avère être par ailleurs un bon CMS.

En outre, cette définition n’a pas toujours été une définition universelle, la notion de portail a évolué avec le temps.

Notons toutefois qu’elle peut légèrement varier selon les points de vue. Ainsi, par exemple, alors que les utilisateurs finaux définissent le portail comme le point d’interactions unique (point d’entrée) avec les ressources – comme les informations, les indicateurs, les personnes, les applications et les processus (agrégation) – nécessaires à leur travail du quotidien (personnalisation). Une direction informatique pourra elle considérer le portail comme étant avant tout un socle pour le déploiement de ses applicatifs.

Principe de base d’un portail, point d’entrée :

Principe _de_base_portail_1v2
Principe_de_base_portail_2v2

Une majorité des ressources de l’entreprise sont accédées en mode web.

Le portail offre un accès unifié à ses ressources, visant avant tout l’efficacité du travail.